Humeurs

Instagram, une machine insatiable ?

It's Just Elo - Instagram

Aujourd’hui, j’ai envie de prendre la “plume” pour partager avec vous une réflexion qui me trotte dans la tête depuis un moment. Cette réflexion concerne Instagram et la manière dont ce réseau social peut bouffer à la fois toute notre temps libre et notre estime de nous.

Je n’ai jamais été une grande Instagrammeuse et n’en ai jamais vraiment eu envie. Etant arrivée trop tard sur cette plateforme et n’ayant pas les ressources pour créer du contenu suffisamment “instagrammable”, je n’ai jamais explosé mon compteur de likes. Et ce n’est vraiment pas un souci, pour plusieurs raisons :

  • Je considère Instagram comme un complément de mon blog, comme je vous l’expliquais dans mon article “Pourquoi avoir un blog à l’heure d’Instagram ?”
  • Instagram est une plate-forme sur laquelle je préfère véritablement interagir avec mes abonnées
  • Je ne me considère pas comme une photographe hors-pair.

Mais depuis quelques temps, une forme de découragement m’assaille à chaque fois que j’ai envie de poster quelque chose sur Instagram. Pourquoi ? Depuis plusieurs mois, le nombre de likes et d’abonnements sont en chute libre. Je pense que le réseau social me pénalise et ne montre pas mes photos à mes abonnés parce que je ne suis pas assez productive et que je ne poste pas assez souvent. Et on ne va pas se mentir, ce n’est pas forcément agréable (même si ce n’est absolument pas grave en soi).

Instagram, cette machine à voler du temps

Déjà, en tant que simple abonnée, je trouve qu’Instagram me prend un temps incroyable, car j’adore regarder les posts, stories, IGTV et Reels des personnes que je suis. Je pense que j’y passe deux heures par jour, facile ! Et c’est déjà trop. Je vous le disais déjà en 2017, dans mon article “Instagram, mais que fais-tu ?

Je ne comprends pas, honnêtement, comment on peut dire aux gens de prendre du recul et vivre leur vraie vie en les incitant à “consommer” toujours plus de contenu sur Instagram.

Donc, du coup, en tant que “créatrice de contenus”, j’ai du mal à trouver aussi du temps pour poster tous les jours. Surtout qu’Instagram ne veut pas uniquement que l’on partage de “simples” posts, mais aussi que l’on publie des stories, des IGTV, des Reels quasi quotidiennement…C’est trop, surtout qu’Instagram n’est pas mon métier. Je travaille 8 heures par jour, je suis une formation en naturopathie, j’ai une vie...Impossible de poster du contenu de qualité et d’avoir du “succès” sans être une professionnelle qui vit de ses réseaux sociaux et notamment d’Instagram.

Depuis quelques temps, j’essaie aussi de prendre du temps pour moi, de souffler, d’être plus authentique avec moi-même…ce qui veut dire que je dois parfois m’éloigner des écrans. Je ne comprends pas, honnêtement, comment on peut dire aux gens de prendre du recul et vivre leur vraie vie en les incitant à “consommer” toujours plus de contenu sur Instagram.

Vous aider, vous inspirer, vous divertir

Pour moi, chacun de mes posts doit répondre à l’un de ces trois critères :

  • Vous aider, en étant utile et vous apportant une réponse à une problématique que vous pourriez rencontrer ;
  • Vous “inspirer” (j’ai toujours du mal avec ce mot, que je trouve un peu pompeux) ou en tout cas, vous donner des idées de sorties, de séries, de livres, de beauté naturelle…;
  • Vous divertir, ou en tout cas vous aérer l’esprit.

A quoi bon poster des banalités ?

Je n’ai pas envie de me forcer, de “poster pour poster”, juste pour faire plaisir à un algorithme et à une boîte qui, fondamentalement, n’en ont rien à faire de moi et de ma petite vie. Se forcer à plaire à Instagram, ce n’est pas plaire à ses abonnés : c’est juste ajouter du grain à moudre à ce business qu’est Instagram. C’est en réalité Instagram que l’on enrichit sans cesse en produisant toujours et non la vie ou l’esprit des personnes qui nous suivent. Je pense qu’il faut rester fidèle à soi-même, poster ce qui nous parait juste de poster. Car de toute façon, les abonnés ne sont pas dupes 🙂 Et il n’y a rien de plus triste qu’une “influenceuse” qui cache une non-motivation de poster derrière un sourire (et un post) de façade.

Si je poste moins aussi, c’est parce qu’en raison de la crise sanitaire, mon quotidien est plutôt monotone, en mode “boulot-boulot-dodo”. Comme beaucoup ! Donc à quoi bon poster des banalités ? Je n’ai pas le talent de certains pour rendre mon quotidien joyeux ou véritablement inspirant alors autant leur laisser la place 🙂

J’abandonne Instagram ?

Je ne vais pas vous mentir, j’y ai songé, plus d’une fois. Mais, même si je le fais de manière irrégulière, au feeling, j’adore partager des choses avec vous là-bas 🙂 Je vais donc continuer, à ma façon, sans rien attendre.

Bien sûr, quand je vois que mon dernier post concernant un livre que j’ai adoré n’a même pas recueilli 20 likes, j’ai envie de me rouler en boule et de jeter mon téléphone aux ordures. Mais je ne veux pas vous demander de liker, commenter, partager, sauvegarder mes posts pour “gratter” quelques likes. Je comprends celles qui en vivent qui le font mais je préfère rester authentique. Si mon post a intéressé ne serait-ce qu’une d’entre vous, honnêtement, c’est déjà beaucoup.

Je pense également utiliser Instagram comme un soutien de mon blog, comme dit plus haut, en déclinant mes articles écrits en petites IGTV pour ceux qui s’y prêtent. Comme mon dernier billet Empties, par exemple 🙂

J’ai l’impression de faire partie des blogueuses “dinosaures” un peu aigries en écrivant mes ressentis amers concernant Instagram. C’était mieux avant ? Je ne sais pas ! En tout cas, je n’ai plus envie de me faire des noeuds au cerveau et au coeur pour un réseau social 🙂

Et apparemment, je ne suis pas la seule, car ce post m’a été inspiré par Anne et Eleonore, qui a publié ce post très intéressant et qui montre, comme elle le dit, qu’Instagram est un “monstre insatiable

Je suis en tout cas bien contente d’avoir partagé mes pensées à ce sujet avec vous ! Et vous, quelle est votre relation à Instagram, que vous soyez “créateur/trice de contenu” ou pas, d’ailleurs ? 🙂

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest !

Crédit photos : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *